la vie spirituelle

Rien n'étant obligatoire chez les pèlerins d'Arès, soumis aux seuls mouvements de leurs consciences, peu de "rites" (mot qui comme "pénitence" revêt un sens particulier dans La Révélation d'Arès), parmi les "rites" que le frère Michel Potay devrait proposer, n'ont encore été établis depuis 1974.

Certaines pratiques spirituelles proposées par la Révélation d'Arès telles que la "mémoire du sacrifice," le "baptême" ou les "funérailles" n'existent qu'en puissance ou dans quelques rares improvisations ici et là. Toutefois, des "épousailles," grand signe de prophétisme et d'espérance dans l'amour, ont été célébrées dans quelques "assemblées" locales.

Le "pèlerinage" auquel se consacre entièrement une association (loi 1905) : l'Œuvre du Pèlerinage d'Arès, a lieu chaque année, mais l'été uniquement et étalé sur trois quinzaines, pas plus. Le manque de moyens et de personnel ne permet pas d'ouvrir le pèlerinage toute l'année.

Maison de la Sainte Parole à Arès

Cependant, la "moisson des pénitents" ou "moisson" tout court (mot qui dans la Révélation d'Arès signifie apostolat) constitue la pratique spirituelle la plus active, la plus répandue, celle reconnue comme absolument prioritaire, puisque la foi générée par la Révélation d'Arès est une "foi d'accomplissement."

On ne peut moins faire envers le monde que faire ce que Jésus, messager du Père, et le Créateur ou Père lui-même sont venus faire en 1974 et 1977 en rappelant aux hommes qu'il faut qu'ils "changent leur vie" en bien (30/11) et que, par le cumul des changements personnels, "le monde change" à son tour (28/7), même si "quatre générations ne suffiront pas" (24/2).

La "prière" n'est pas considérée comme une pratique spirituelle ni comme un "rite" au sens que la Révélation d'Arès donne au mot, mais comme une nécessité tout à la fois libre et permanente, la respiration du pèlerin d'Arès qui "accomplit" sa vie (35/5-6). Comme il puise sa vie à l'air qu'il respire, le pèlerin d'Arès puise à la Parole (pas seulement la Révélation d'Arès, mais aussi à la Bible et au Coran) l'information et l'incitation dont il a sans cesse besoin comme "prophète" de ce monde et d'abord prophète de lui-même par l'effort constant de "pénitence".

On trouvera un article sur la prière intéressant dans le blog "Tu vois le retour".

La pénitence selon la Révélation d'Arès, n'est pas l'auto-punition, la contrition, le remord, le sentiment de culpabilité. C'est simplement la pratique du Bien, de l'amour du prochain, du pardon, de l'intelligence spirituelle, la recherche de la paix, la libération de tous préjugés et de toutes peurs, le refus de la domination sur autrui comme sur soi, bref, tout ce qui peut permettre à un être humain de changer et partant, de contribuer au changement du monde.

Il en résulte que la "pénitence" est la pratique spirituelle par excellence.

Toujours sur le blog "Tu vois le retour", une illustration concise et évocatrice de la pénitence pénitence.

contacts & rencontres - liens utiles